Anecdotes



De 1927, nous conservons un intéressant règlement . On y remarque que l’absence non motivée d’un membre était sanctionnée d’une amende ! Une très intéressante affiche de 1930 décrit un cortège patriotique prouvant que l’on organisait à l’époque des manifestations d’envergure. Les sociétaires ne se bornaient pas à souffler dans un instrument : il leur arrivait de jouer à l’occasion une petite pièce de théâtre , de chanter une pasqueye (chanson satirique) ou encore de fêter en chanson leur mascotte, la bien connue Estelle Lemaire, fille des patrons du café les Vieux pavés où nous répétions .